15 août 2018

Les miroirs dans la boue

À la manière d'un pâtissier, au gramme près, l'auteur monte ses pièces pour nous élever. Ces gourmandises "à mères", dont l'épicentre se nomme Elizabeth Costello traduisent le questionnement incessant face aux événements de la vie, ce qui nous ronge de l'intérieur, nous consume et ce que nous laisserons dans notre sillage. Indispensable !
Posté par some1 à 01:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
12 janvier 2015

Remords et tristes pets...

  (France 1968) William Sheller - Erotissimo                           Mano Solo et Cabu chantent à Charlie Hebdo