Volutes Hendrix

 

L'après-midi précédent sa mort, Jimi Hendrix avait écrit un poème, "The story of Life" qui s'achevait ainsi :

... l'histoire

de la vie est plus rapide

qu'un battement de cils

L'histoire de l'amour

c'est bonjour bonsoir

et à la prochaine fois.

 

Jimi

 

 " Voilà pourquoi personne ne devrait flipper quand c'est l'heure de mourir, parce que tout ce qu'on fait alors c'est de se débarrasser de ce vieux corps "

Épuisé, Jimi souhaitait se reposer, cherchant a fuir le rythme infernal imposé par son entourage au profit de sa carrière au détriment de sa vie terrestre. La veille il avait aussi rencontré son avocat pour lui demander de le dégager du contrat avec Jeffery. Hendrix prendra pas moins de neuf somnifères de la marque allemande Vesperax avant de s'endormir pour cette dernière nuit. Cette sur-dose qui ressemble à un échappatoire insensé démontre qu'il était perdu à cette période de sa vie. Tant sur le plan sentimental qu'artistiquement ou il se posait de nombreuses questions...

"Je ne sais pas avec quel genre d'orchestre continuer. Je vais sûrement remonter une petite formation. C'est vraiment pas facile de se décider. si je pouvais j'aimerai bien avoir les deux. Je pourrai faire des tournées en alternant petite et grande formation. Mais ça dépend tu vois. c'est vraiment dur de savoir ce que les gens veulent des fois. En fait je vais continuer et faire comme je le sens. Mais là je sens rien parce qu'il y a des trucs qui se sont passés et, en fait, il faut que j'arrête un peu pour réfléchir à tout ça. "

 

Peinture Hendrix

 

Mais Jimi c'est l'éternité...

TIMBRE ?

Une série de timbres au Turkménistan

Timbres JH

PERSAN

Par le caricaturiste iranien Yaser Khanbarai 

Yaser Khanbarai

Oncle Jim

 

Oncle Jim