Louis-Jordan-red-background

... " La Pop Music vient du Rock'N'Roll qui vient du

Rhytm'n'Blues qui vient de Louis Jordan " ...

Leonard Feather

Louis Jordan va former son propre orchestre "Swing" a trente ans. Il devellope un style original fusion de Blues et chansons mélodiques, répétitives et syncopées, son style va devenir très populaire. C'est le Blues/Jazz de Harlem, dégagé du drame, où le sexe et l'humour tiennent une place de choix. La voix de Louis est claire,souvent proche de Nat King Cole, la diction est toujours très précise. C'est aussi lui qui fait rentrer la guitare, en lui donant une place importante au sein d'une formation de Jazz. Il va influencer, et modifier le cours de la musique populaire américaine, donc mondiale. Chuck Berry, Roy Orbison mais aussi Ray Charles lui ont manifesté une gratitude infinie en reconnaissant s'être fortement inspiré de son oeuvre et de son état d'esprit.

 

 

IJC_LFeather_coll_01-04

Leonard Feather est né à Londres dans une famille juive de classe moyenne. Il apprend à jouer du piano et de la clarinette sans recevoir une formation classique et commence à écrire sur le jazz et le cinéma à la fin de son adolescence. À 21 ans, Feather découvre pour la première fois les États-Unis puis débute sa carrière en écrivant des articles pour la revue musicale anglaise Melody Maker. En 1932, il rencontre Louis Armstrong de passage au London Palladium, qui accepte de lui donner un entretien pour le Melody Maker. Il s'installe à New York en 1939 et travaille comme producteur de disques. Il produira notamment les premiers albums des chanteuses Dinah Washington et Sarah Vaughan.

En 1960, il choisit de s'installer à Los Angeles. Feather a été coéditeur du Metronome magazine et critique de jazz en chef pour le Los Angeles Times jusqu'à sa mort. Il meurt à 80 ans d'une pneumonie à Sherman Oaks en Californie.

Certaines compositions de Feather ont été reprises par des chefs d'orchestre tel que Duke Ellington ou Count Basie, faisant l'objet d'enregistrement, comme Evil Man Blues et Blowtop Blues par Dinah Washington. Le morceau How Blue Can You Get? notamment interprété par les bluesmen Louis Jordan et B. B. King, est probablement son plus grand succès.

C'est surtout en écrivant sur le jazz qu'il se fait vraiment connaître, en tant que journaliste, critique ou historien. Les amateurs de jazz qui n'auraient pas lu ses ouvrages ou ses articles, l'ont probablement lu à travers les centaines de liner notes qu'il a rédigé pour des albums de jazz. L'une de ses premières contributions notables est The New Encyclopedia of Jazz dont la première version paraît dans les années 1960, et qui reste par son approche un ouvrage important. Il est pendant sa période d'activité l'un des auteurs les plus influents du jazz.