Peinture

L'album des Beatles  "Abbey Road "(1969) fut déjà évoqué : http://issuefractale.canalblog.com/archives/2011/11/28/22833153.html , voici un complément...

Abbey Road Story

Ce disque à sa sortie coupera court en apparence à toutes les rumeurs de séparation. Le seul titre qui va connaître le succès extrait de ce 33tours, sera le fameux "Come together", véritable hymne repris tant de fois, "l'arbre qui cache la forêt". De nombreux titres magnifiques (comme à chaque fois) court tout au long, a lire entre les lignes on comprend mieux l'aspect prophétique de certains...

Avant la traversée

Si on remonte le cours de l'aventure, on peut dire que le véritable dernier album de la formation, est le double blanc (novembre 1968). Album conceptuel pour de nombreuses raisons, sans titre, immaculé , le surnom de ce disque s'impose par lui-même. D'une richesse inouie, il comporte des compositions de tout le groupe. Ce qui ne sera pas le cas avec les suivants, car ils sont avant tout l'oeuvre de Paul ("Abbey Road"- "Let it be"), la tension au sein  du groupe augmentant au fil du temps. Il faut dire que, depuis qu'ils ne se produisent plus sur scène, la vie de chacun des Beatles est devenue de plus en plus complexe. John vient de divorcer de Cynthia, sa première femme pour épouser un metteur sur-réaliste japonais : Yoko Ono. Paul rencontre une photographe américaine, Linda Eastman, qu'il ne va pas tarder a épouser. Ringo lui tourne aussi avec Peter Sellers et Brit Eakland. George quand à lui est de plus en plus solitaire. Dans la même période, ils s'essayent également au "business", rentre dans le monde des affaires et lancent leur marque de disques, "APPLE".

imagesCAQRYZHN

Un souci supplémentaire à l'horizon les éloignant un peu plus de la création et de leur univers artistique, un frein à la création ? Ils vont produire leurs propres artistes, histoire d'attiser encore plus leurs égos. Paul découvre Mary Hopkin, George, Jackie Lomax et John, Yoko Ono bien sûr ( a moins que ce soit l'inverse). Ils créent le Plastic Ono Band avec Klaus Voorman et Alan White.

 

il_fullxfull_380528757_c6vc

 

K7 Beatles

 

 

 

 

 

APPLE (Le vers était dans le fruit ?) ou (la pomme de la discorde ?) ou (concept économique en devenir ?)

imagesCARNDHW6

Las de subir les diktats de leur maison d'édition, les Beatles créèrent leur propre label en février 1968. Très rapidement dans leur fièvre créatrice sans limite, le

tumblr_lu7lqfnc2r1qi86x2o2_1280

pendant de leur univers sans frontières, ce label va se muer en une entreprise multimédia gênante rongeant de l'intérieur les membres du groupe. Car ce label est un serpent de mer, société financière, contrôle de films, maison de production et de recherche de nouveaux talents. Ce côté sans limite va sûrement contribuer à la perte annoncée de cette bonne mauvaise idée. L'intention initiale était de créer une sorte d'anti-business, mais l'incompétence des personnes placées à la tête de cette entreprise la mit rapidement en difficulté. Par la suite cette firme éditera les albums des ex-membres séparés. Un tournage aura lieu sur cette "pomme pourrie ?, les coulisses de cette entreprise. Tout est montré, de nombreuses séquences

114990969-2

d'enregistrement du groupe. Cette bande filmée sera la dernière aventure artistique commune. Ils s'avéra être un révélateur en images du climat désastreux qui règne entre George, John, Paul & Ringo alors. Paul tend a devenir le patron d'un groupe qui, depuis la mort de Brian Epstein, n'a plus de meneur. "Il fallait quelqu'un qui prenne les rênes", expliquera Paul, "car sans Brian, nous en revenions à l'époque de Liverpool, où il n'y avait aucune organisation."Ce film qui devait s'appeler "Get Back", ne sortira finalement qu'en mars 1970 sous le titre du dernier disque des Beatles "Let it Be" traduisant au mieux la période de fin d'époque que traversait la bande des 4. John et George, responsables, l'un de "Ballad of John and Yoko" (mai 1969) et l'autre de "Something" (octobre 1969). Pour l'anecdote George réussit a s'affranchir, car sa chanson éponyme fut la plus programmée pour l'année 1970, et ce dans le monde entier. Ces derniers (George&John) n'acceptent pas d'être les musiciens acompagnateurs de Paul. L'enregistrement des deux derniers albums, "Abbey Road"(le faubourg de Londres où sont installés les studios d'EMI) et "Let it be", a lieu dans des conditions difficiles. Les Beatles n'ont plus grand chose en commun, le fossé se creuse entre Paul qui réalise la plus grande partie des disques et John, George(Ringo lui laisse passer l'orage). Au début de l'été 1970, on apprend que le plus grand groupe n'est plus. La séparation est définitive.

 

Apple Kids

 

 

 

images

Certains ont spéculé sur le choix du nom et du symbole, recycler un échec pour le transformer en succès...à vous de juger...

I Tunes Beatles

 

 

 

 

2 Beatles

 

 

 

 

 

Beatles belges