boxer-milesd

En 1970 Miles Davis s'investit totalement dans le projet de la bande son d'un documentaire sur la vie du boxeur Jack Johnson réalisé par Bill Clayton. Ce sportif fut le premier noir a remporté un titre mondial, en 1908 il acquit le titre de champion du monde de boxe dans la catégorie "poids lourds". "A Tribute to Jack Johnson" est un disque de jazz fusion " coup dejj_champ2 poing ! ", deux titres seulement mais de longs devellopements avec un Miles rageur, pleinement identifié au boxeur Jack Johnson. Pour cette musique puissante le trompettiste a réuni la formation adéquate, jugez plutôt : Herbie Hancock (claviers), John McLaughlin (guitare), Steve Grossman (saxophone soprano), Michael Henderson (bass Fender) et Bill Cobham (batterie) font partie de cette aventure et excellent chacun dans Jack Johnson cravanleurs parties respectives. L'ensemble dévaste tout sur son passage sur cinquante trois minutes ! Deux titres pour deux scéances d'enregistrement, une a eu lieu le 18 février, et la deuxième conclue l'enregistrement de ce disque le 7 avril 1970. Téo Macero effectuera le montage, en empruntant quelques passages au sessions de " In a silent way".

Miles Davis, est un amateur pugilistique qui pratique ce sport, ravi d'avoir été sollicité, il est partie prenante dans ce projet. Il signe même le texte du livret intérieur du disque.

A la fin du titre "Yesternow", on entend un extrait du film, l'auteur Brock Peters  :

 "I'm Jack Johnson - heavyweight champion of the world ! I'm black ! They never let me forget it. I'm black all right; I'll never let them forget it."

("Je suis Jack Johnson - champion du monde poids lourds ! Je suis noir ! Ils ne me laisseront jamais l'oublier. Je suis noir, pour sûr ; je ne les laisserai jamais l'oublier.")
Davies JJEn 2003 paraît un coffret de 5 CD, The Complete Jack Johnson Sessions, avec l'enregistrement intégral des deux séances qui ont servi au montage de l'album.