blur

 

..." Nous avons formé BLUR à cause de Morissey. Un soir, je l'ai entendu à la télé prononcer le décès de la Pop-Music, il disait que les SMITHS étaient le dernier groupe Pop d'importance, qu'après leur split, plus rien ne compterait. Alors nous avons décidé de monter un groupe, pour lui donner tort. et on a gagné...Désolé d'être aussi franc, mais c'est la vérité. J'ai toujours su que j'allais devenir une star. "...

Damon Albarn (juin 1991)

 

... " Si les gens veulent s'engager pour l'Afrique, je leur en donne damon-albarn-congo-projectl'occasion. Mais ce n'est pas un business de charité, je ne suis pas dans cet état d'eprit. Faire un grand concert pour ce continent, c'est nul, ça n'a pas de sens...ça laisse penser que l'Afrique ne serait qu'un immense territoire dévasté ou sur le point de mourir. alors que c'est un lieu incroyablement vivant, excitant et très futuriste."...

... "Je commence a être connu en tant que musicien afrocentrique, c'est vrai que c'est drôle...c'est venu naturellement, il faut dire que mon sens du groove s'est vraiment amélioré ces dernières années. Quand je veux revenir au Rock aujourd'hui, c'est tellement facile, rien que parce que je joue avec Tony Allen, putain ! Si tu peux suivre Tony, alors tu peux suivre n'importe quel batteur dans le monde. Son groove n'est pas facile au début, mais une fois une fois que tu le chope et que tu commences à pouvoir jouer dessus, c'es un plaisir terrible. "...

Damon Albarn (juillet 2011)

Honest

 

Le fondateur de Honest John est Damon Albarn. Damon a fait du chemin depuis Blur dont il était le leader, avant de devenir celui du projet Gorrilaz. Ce chemin l’a conduit de plus en plus en Afrique. Il y a enregistré un disque au Mali avec notamment Toumani Diabaté. Il y a aussi noué connaissance avec Tony Allen, justement, qu’on retrouve dans le super-groupe " The good the bad and    the Queen". Encore un projet de Damon Albarn, qui crée chaque fois un cadre nouveau correspondant à ses idées musicales du moment. Comme son opéra chinois créé au Chatelet.

Mais l’Afrique lui tient définitivement au coeur.

Et elle est donc au coeur de son label Honest Jons records. Au point que le travail d’excavation de vieux stocks oubliés, spécialité des petits labels londoniens, se rapproche ici de     l’ethnographie, et des collections d’Alan Lomax. Il y a quelques années débutait la publication d’une compilation-série, London is the place for me. On compte aujourd’hui quatre volumes de ces enregistrements d’immigrés réalisés en Angleterre. On y     découvrait une musique des années 1940 et 1950 bien loin de nos folks traditionnels ou de la Pop et la chanson dont nos radios et télés ont gardé la mémoire. Emportant avec eux leur art et leurs     traditions, ces africains et musiciens d’autres origines ont posé dès cette époque les jalons d’une ouverture, d’un dialogue des musiques dont Londres est le lieu, la cage thoracique. Certains     comme Lord Kitchener ont laissé suffisamment de matériau pour avoir droit à des compilations entièrement dédiées.

Dernier en date, Delta     dandies réunit des morceaux “de danse” nigérians des années 1936 à 1941. Si tout cela vous met en apétit, parcourez le catalogue du label, qui     regorge de pépites, comme ces enregistrements irakiens des années     1920.

C’est dans cette veine, ou du moins avec une démarche comparable, qu’Honest Jons     a entrepris de remonter encore plus dans le temps. "Living is hard" rassemble des morceaux de musique ouest-africaine enregistrés en Angleterre de 1927 à 1929. Songez que l’Exposition coloniale qui s’est tenue en France date de 1931, et mesurez à quel point cette période est au coeur de l’histoire coloniale de nos pays. Le mélange des cultures,     l’imprégnation du jazz balbutiant par l’Afrique, on en voit le début à travers ce disque.

Un tel travail dépasse le seul cadre musical et la simple curiosité. On est dans un travail de mémoire, voire de construction d’une mémoire jamais autorisée jusqu’ici, qui évoque d’une certaine     manière ce que pourrait (ou devrait !) être la mémoire musicale .

http://www.honestjons.com/label.php