Charles-Mingus

En 1957, Charles Mingus, célèbre contrebassiste et compositeur de Jazz, ami de Charlie-Parker-Quintet-Jazz-at-Massey-Hall-PostersCharlie Parker, Dizzy Gillespie et Miles Davies, quitte New-York sur un coup de tête pour rejoindre Tijuana, ville frontière mexicaine, à bord d'une voiture qu'il vient de gagner dans une joute musicale. Que fuit-il ? L'humiliation des lois ségrégationnistes nord-américaines ? Ou son amour impossible pour une femme blanche de Greeenwich Village ? sait-il déjà que toute sa révolte et sa passion s'incarneront là-bas dans son plus bel album : " Tijuana Moods " ?

Charles-Mingus-Tijuana-Moods---S-455783

 

 

En 1981, interviewé par une journaliste dans un bar de la Nouvelle-Orléans, un vieil ami se remémore les fragments de sa vie aux côtés de Mingus. Le narrateur évoque alors l'enfance du petit Charlie, confronté au racisme ordinaire, le traumatisme de la mort de sa mère, sa colère montante face aux injustices sociales. Puis vient son extraordinaire ascension musicale, sa passion pour la boxe, cette folie sourde qui le menace, son expérience de la psychanalyse, son besoin farouche de liberté, d'alcool et de drogue. Jusqu'à cette rencontre improbable avec une femme blanche qu'il séduit instantanément, et dont il tombe éperdument amoureux. Mais leurs univers se révéleront trop radicalement éloignés.

Charles_Mingus 1957

Mingus

 Atteint d'une maladie dégénérative, Mingus terminera tragiquement son existence, paralysé sur un fauteuil roulant. s'il n'a pas eu de son vivant la reconnaissance qu"'il mingus3méritait, tout ceux qui l'on connu s'accordent à voir en lui, plus encore qu'un virtuose, un véritable génie. ses légendaires accès de rage, sur la scène comme dans la vie privée, traduisent le combat qui fut le sien contre une Amérique qui n'avait cessé de le rejeter. Construit comme une brillante improvisation musicale, mêlant éléments biographiques et imaginaires, ce récit retrace la trajectoire fulgurante d'un des musiciens les plus importants du XXe siècle. a travers la reconstitution des moments clefs de sa vie, se dessine le portrait captivant d'un homme possédé par le Jazz, ayant voué sa vie entière à la musique !

Jazz and poetry

 

Extrait :

Elle aussi avait aimé ce silence.

En arrière-plan, on entendait seulement le vent battre les fenêtres du restaurant, comme une bande-son mélancolique. Parfois Charlie lui soufflait des paroles sans intérêt, du genre :

" On est bien là, non ? " ou " C'est bon ce qu'on mange, hein ". Parfois, il observait dans le vide au-dessus de son assiette, se bornant à porter sa fourchette à sa bouche avec l'ombre indélébile -l'ombre de Watts probablement- planant sur son visage.

Memlouk 

Parution le 18 août 2011 chez Julliard, auteur William Memlouk