third_man_records

Décidément Mr Jack White ne cesse d'aller de l'avant et ce malgré les embûches qu'il peut trouver sur son chemin. Volontaire, enthousiaste, malin, pour preuve  sa nouvelle initiative, le "Third Man Rolling Record store", un magasin de disques vinyl itinérant.

L’idée directrice du leader de feu les White Stripes : " si les acheteurs ne viennent pas à nous, nous irons à eux ! ". Et pourquoi pas à bord d’un camion jaune flambant neuf (très school bus) ? 
 

Shop_TmRDans une vidéo de présentation postée sur le site de son label Third Man Records, il fait d'emblée ce constat : 97% des étudiants américains n’ont jamais mis les pieds dans un magasin de disques, effectivement en voie de disparition, victimes de la dématérialisation accélérée de la musique.

Deux ans après avoir ouvert Third Man Records, un complexe regroupant label, studio et magasin de disques à Nashville, Jack third_man_records_vault_7_jack_white_tmr_vinyl_220745957678White prend donc le taureau par les cornes avec ce nouveau concept.

Ce fou de vinyl et de matériel analogique en général y proposera des disques vinyl mais aussi des platines vinyl, un micro et un sound-system afin de pouvoir improviser de petites sessions live autour de cette boutique itinérante.jack_white

Il a testé son sound system ou sa disco mobile au festival South By Southwest (SXSW)  le 16 mars dernier, il prévoit de sillonner le pays où il compte apparaître à d’autres festivals et d’autres concerts.


On aurait tort de mettre cette initiative sur le compte du désoeuvrement. Jack White, qui a annoncé le mois dernier la séparation des White Stripes qu’il formait avec sa complice Meg White, a indiqué qu’il ne comptait pas rejoindre un nouveau groupe. TMR_200x200

Les Dead Weather et les Raconteurs lui suffisent amplement. Sans compter ses collaborations, avec Jay-Z et Danger Mouse notamment, ou son travail de production sur le dernier Wanda Jackson.
Shop_Vynil

 
La presse outre-Atlantique commence a ré-écrire de manière positive sur l'industrie phonographique. Elle que l'on disait à l'agonie, est en train de renaître de ses cendres grâce au support vinyl !
Embellie des ventes de disques vinyl en 2010
Quant à l’esprit vinyle, il est loin d’être mort : contre toute attente, les ventes de disques vinyl ont connu l’an passé une progression de 14% avec 2,8 millions d’exemplaires vendus, selon Rolling Stone. Une embellie qui a surtout servi les artistes de rock et indépendants.
record_store_woman

Ainsi, parmi les artistes qui ont le plus vendu de disques vinyl l’an passé on trouve les Beatles, Jimi Hendrix, Pink Floyd et Bob Dylan, mais aussi les plus neufs Vampire Weekend, Black Keys, Radiohead et Arcade Fire.

Encore un signe que 2010 aura résolument été l’année du retour du vinyle : les ventes de platines vinyl ont dépassé au premier semestre les ventes de platines CD.