Dara_01_body

..." J'ai une manière d'explulser la stérilité d'un studio. On ne répète pas avant d'entrer. On n'a pas de plan. Les musiciens n'ont pas peur de faire des erreurs. Ils ne connaissent pas mes paroles, ils ne savent pas ce que je vais faire et ce qu'on va jouer. Ils l'ignorent parce que je ne le sais pas moi-même. J'ai juste une vague idée de ce que nous allons faire. " ...

Dara_02_body

... " Mes lèvres ne sont pas abîmées comme les lèvres de nombreux trompéttistes. c'est parce que je ne m'entraîne pas. Je n'éprouve pas d'intêret à jouer de la trompette, sauf si je dois faire un boulot. de cette façon, ça reste une aventure. Je ne sais pas ce que je vais faire avec mon instrument et je ne sais pas ce qu'il va me faire. c'est excitant ! "...

olu_20dara_2002DARA OluCharles JONES en 1941. Trompéttiste américain, originaire de Louisville, Mississippi. Son père fait partie d'un quartette vocal de jazz. Il étudie la clarinette, puis le piano, et suit des cours de la Tennessee State University. Il fait son service militaire comme batteur dans un orchestre de la marine (1959-63). Premier séjour en europe (1963); de retour à New-York, il abandonne un temps la musique, puis se met au Rhytm'n'Blues, travaille avec Grachan Moncur, Beaver Harris. En 68, il adopte le nom Yoruba "Olu Dara". Il oeuvre avec les saxophonistes Bill Barron, Carlos Garnett, rené McLean, accompagne le spectacle "HAIR", joue avec sam rivers, puis chez Art Blackey (70). Retiré un moment de la scène, il y revient pour y former son trio. Il enregistre avec Oliver Lake (75), David Murray, Hamiet Bluiett (76), Franck Lowe (77), Philip Wilson (78) avec qui il vient en Europe.Il reste en France pour jouer avec Julius Hemphill. Travaille ensuite avec James Blood Ulmer, Jamaaladeen Tacuma en 1982...A New-York il rentre sous la direction de Lester Bowie dans la "New-York Hot Trumpet Repertory Company"; il va devenir un pilier dans les formations de David Murray (80-84) et celle d'Henry Threadgill. Avec ce dernier, il passe au Kool Jazz Festival (N-Y 85). Ensuite au festival de Houston (New Music America) à la tête de son ensemble "Okra Orchestra". Il se produit rarement dans les années 90, mais on peut l'entendre comme invité sur les disques de Cassandra Wilson. Il sortira tout de même son deuxième disque solo, puis troisième en 2008...20080314090125_olu_dara

 

Venu du Rhythm'N'Blues, la musique d'Olu Dara - d'une grande présence scènique, s'adresse autant au corps qu'à l'esprit ! spécialiste du cornet, il travaille la matière sonore en utilisant une grande varièté de techniques et perpétue non sans humour ni sans distance la tradition "Jungle". Il est aussi multi-instrumentiste...et puis le père de Nasir Jones, plus connu sous nom de rappeur NAS.

Nas_Olu_Dara_Nas_Olu_Dara_The_Family_Remix_Al_front_large