FloydJackson


img_floyd_wall

PINK FLOYD

The Wall

Emi

Double album, durée 1h21mn19s. Enregistrement 1979

L'atmosphère calme et le retour aux mélodies parfaites sont trompeuses dans ce projet très ambitieux. Ce disque va permettre de mettre un couvercle sur les tensions internes le temps de mener à bien ce projet,  mais n'évitera pas que la formation anglaise ne se brise de manière quasi définitive ensuite celui-ci achevé ! David Gilmour ressort ses vieilles recettes (glissandos de guitares  et voix en écho sur sur "Confortably numb", Rogers Waters retrouve les thèmes simples à la "Meddle " ("Goodbye blue  sky", "Mother"). Seules concessions à la sophistication : arrangements symphoniques de la suite "Nobody home", quelques trucages/effets (téléphones, hélicoptères, moteurs...). La scène de "The trial" qui semble inspirée de Kurt Weill. Belle super-production de pop-music moderne qui joue à fond sur la facturede l'opéra (les leitmotive "Flesh" et another brick" qui reviennent), THE WALL est certainement le dernier grand disque de PINK FLOYD (une sorte de testament musical). C'est aussi celui qui renferme leur immense hit : "Another brick in the Wall, Part 2".

Disque 1
1. "In the Flesh?" – 3:16
2. "The Thin Ice" – 2:27
3. "Another Brick in the Wall (Part 1)" – 3:21
4. "The Happiest Days of Our Lives" – 1:46
5. "Another Brick in the Wall (Part 2)" – 4:00
7. "Goodbye Blue Sky" – 2:45
8. "Empty Spaces" – 2:10=
9. "Young Lust" – 3:25
10. "One of My Turns" – 3:35
11. "Don't Leave Me Now" – 4:16
12. "Another Brick in the Wall (Part 3)" – 1:14
13. "Goodbye Cruel World" – 0:48

Disque 2
1. "Hey You" – 4:40
2. "Is There Anybody Out There?" – 2:44
3. "Nobody Home" – 3:26
4. "Vera" – 1:35
5. "Bring the Boys Back Home" – 1:21
6. "Comfortably Numb" – 6:24
7. "The Show Must Go On" – 1:36
8. "In the Flesh" – 4:13
9. "Run Like Hell" – 4:19
10. "Waiting for the Worms" – 4:04
11. "Stop" – 0:30
12. "The Trial" (Roger Waters/Bob Ezrin) – 5:13
13. "Outside the Wall" – 1:41

4227046613_721d0b57b9

Lire aussi : http://issuefractale.canalblog.com/tag/Pink%20Floyd

408064073xQqJTN_fs

CT02021

fission

L'imagerie du disque ne cesse de s'amplifier, et les thèmes principaux trouvent des échos encore multiples dans notre socièté actuelle.



Michael_Jackson_Off_The_Wall_Frontal

MICHAEL JACKSON

Off the Wall

Epic

Durée 42mn28s, enregistrements  du 4 décembre 1978 au 3 juin 1979


Découverts par Berry Gordy et Smokey Robinson, les cinq frères Jackson débutent dans le métier en 1969. Michael a alors onze ans. Le père des "Jackson Five", est Joe Jackson, musicien raté mais manager redoutable d'éfficacité, il abandonne vite son activité professionnelle de grutier à Gary dans l'Indiana où il vit avec sa femme et ses sept enfants dans le ghetto de la ville. Musicien amateur, il a très vite pris conscience des qualités de ses fils et particulièrement du petit dernier, Michael, dont il exploite sans vergogne l'espièglerie et la précocité. Les gens de la Tamla Motown, Berry Gordy en tête, auront vite fait de flairer la bonne affaire et d'imposer au groupe la musique soul à la mode. Dès 1971, Michael consacré enfant prodige de la soul music, tout en maintenant sa participation, très lucatrive pour tout le monde au groupe des "Jackson Five". en 1976, la compagnie Motown avait vendu 60 millions de disques du groupe. Joe Jackson décide de ne pas renouveller le contrat qui lie ses enfants à Berry Gordy. Il lance Michael dans le cinéma. "Le Magicien d'Oz" n'est pas un grand succés,Oz mais il permet à Michael de passer sous l'aile protectrice du compositeur arrangeur légendaire, "Quincy Jones". De la réunion de l'adolescent surdoué et d'un musicien d'exception va naître à l'aube des années 80, le phénomène Michael Jackson.

michael_jackson_and_quincy_jones_photo_460x580

"Off the Wall" est le premier disque issu de leur collaboration, mais aussi le premier en solo. Alors que s'essouffle le disco et que domine encore le Hard Rock FM. L'album, mélant habilement musique noire très funky avec une production pop-rock est un énorme succès, très rapidement des millions d'exemplaires s'écoulent...

Quatre de ces titres; "Off the Wall", "Don't stop till you get enough", "Rock with you" et "She'out of my life" sont d'énormes succés puisqu'ils se classent chacuns dans les meilleurs ventes de singles.

En parallèle, la même année il poursuit la tournée avec ses frères.

4_tracks__Liste des titres :

-Don't stop 'til you get enough
- Rock with you
- Working day and night
- Get on the floor
- Off the wall
- Girlfriend
- She's out of my life
- I can't help it
- It's the falling in love
- Burn this disco out               

michael_jackson_quincy_jonesAprès ce succès Michael Jackson devient le compositeur-chanteur-star-danseur tant attendu par toute la communauté noire américaine qui va permettre à celle-ci de s'affranchir et de se décomplexer.

Quincy Jones le confirmera lui-même en 1984 lors d'un entretien pour Libération par Michèle Halberstadt.

..." Chaque fois qu'un artiste noir est reconnu pour son talent, son succès, et qu'il se taille un eplace au sein d'une industrie, le show-buisness par exemple, c'est fondamental pour tous les Noirs. Prenez l'exemple de Michael Jackson, Richard Pryor ou Eddy Murphy : leur réussite individuelle ouvre la voie aux autres artistes. cela va créer une nouvelle race de metteurs en scène noirs, de scénaristes noirs. Le fait qu'aujourd'hui Richard Pryor puisse sur son seul nom obtenir un budget de 40millions de dollars pour un film, c'est pour notre communauté, la preuve que tout est possible, et cela donne de la confiance et de l'énergie (...).Thriller0001

... "Le succés de Michael Jackson dépasse largement le cadre du show-buisness. Il a galvanisé toute la population noire. c'est une réussite politique et sociale. N'oubliez jamais que si les Noirs ne réussissent pas d'avantage, ce n'est pas à cause d'un manque de talent, c'est seulement à cause de la couleur de leur peau. depuis trente ans que je suis dans l'industrie du disque, il a toujours été entendu que les artistes noirs ne pouvaient prétendre qu'à des succès de portée limitée. Michael jackson a enfin fait tomber les téréotypes. ses chiffres de vente pulvérisent les données économiques du marché de l'industrie musicale, et en même temps cela pulvérise le racisme de certaines radios "blanches" et de MTV. Chaque noir sait qu'il doit être le meilleur, et que pour y parvenir il faut qu'il se dépasse. en réussissant, il aidera tous les Noirs a réussir..."

num_risation0001

jacksonmoffthewall