INTRODUCTION : Grâce aux plaisir des sorties du label de Peter Gabriel "REALWORLD", j'ai eu la chance il y a presque vingt ans de rencontrer et d'échanger avec un homme qui s'appelait Jean-Pierre Dupont (et oui, cela ne s'invente pas...). Celui-ci à l'époque tenta de m'ouvrir à certaines musiques dites "parallèles", mais je n'accrocha pas, sûrement car je vivais alors pour l'instant (peut-être ?). A la lecture de l'ouvrage sur Daniel Caux, j'ai mesuré le chemin parcouru depuis, mais surtout la distance qui me reste a accomplir dans la connaissance de ces musiques que l'on qualifie à tort et trop facilement de marginales.

Couverture0001

Paroles musicales (et phonographie)...Daniel Caux !

..."A "Lido musique", je tombe sur un disque d'Albert Ayler : "Bells". J'ai trouvé ça très bizarre. Cette improvisation juste avant "Bells" me faisait penser à de la musique concrète...Surprise ! j'ai acheté le disque, un disque ESP.

Bells

Pour moi la musique c'est avant tout une aventure. Même si ce n'avait été que surprenant, je n'aurai pas regretté mon achat. Cela a été beaucoup plus que ça, je n'ai pas arrêté d'écouter Ayler. A ce moment là, j'étais peintre. Je me suis dis que si je n'arrivai s pas à un art aussi fort que ça, il valait mieux arrêter. La musique m'accompagnait beaucoup, c'était mon plaisir, mon inspiration. La peinture abstraite que je faisais était influencée par la musique; je voyais des couleurs...Je m'intéressais aux musiques "étranges", aux musiques du monde, je me passionnais déjà pour la musique indienne. Pour ce qui est des musiques "étranges", évidemment, avec Ayler, j'étais servi ! Ce disque "Bells" m'a vraiment marqué. Je ne savais pas trop d'où ça venait, c'était la stupéfaction...."

1010all


Caux

Daniel Caux, Terry Riley lors d'une émission radiophonique

Producteur à France Culture (et France Musique), journaliste (L’Art vivant, Jazz Hot, Le Monde, Art Press, Le nouvel Obs...), organisateur de concerts (Ayler, Sun Ra, Riley, Glass, Reich…), directeur artistique du fameux label Shandar, chargé de cours à Vincennes puis Saint Denis, Daniel Caux fut un ‘activiste musical’ qui a profondément marqué la scène musicale de ces quarante dernières années. Musicalement il s'est d'abord interressé au jazz expérimental et à l'école minimaliste américaine. Ensuite il a fait partie de ceux que les musiques électroniques, et en particulier la techno, n'effrayait pas malgré le fossé générationnel.  Il découvrit la musique concrète en 1959 avec Pierre Schaeffer, Pierre Henry et Luc Ferrari. Explorateur de tous les sons, il fut le premier à inviter Sun Ra en France. Ami intime de Terry Riley et de La Monte Young, Daniel connaissait parfaitement le répertoire de John Cage, Steve Reich et Philip Glass. Côté musique électronique récente, Il se lia avec les plus grands du genre : Carl Craig, Kevin Saunderson, Jeff Mills, Juan Atkins, mais aussi Richie Hawtin.

Portrait_Caux0001 Photo de Nathalie Violette                            

Daniel CAUX

1942 - 2008

journaliste et critique, essayiste, commissaire d'exposition, organisateur d'évènements, animateur radio...

flyer_Caux_Murray0001

Urban_sax0001

Sur 400 pages ce livre est une odysée prodigieuse dans le monde de la musique contemporaine, avec un générique impressionnant, imaginez le film de votre existence avec les acteurs suivants : John Cage, La Monte Young , Terry Riley, Steve Reich, Philip Glass, Robert Wilson, CharlemagneCharlemagne Palestine, Louis Andriessen, Urban Sax, Cornelius Cardew, Gavin Bryars, Michael Nyman, Glenn Branca, Arvo Pärt, Michael Galasso, Alan Lloyd, John Adams, Peter Sellars, Albert Ayler, Sun Ra, Cecil Taylor, Milford Graves, Sunny Murray, David Murray, Meredith Monk, Laurie Anderson, Nina Hagen, Alkan, Léon Theremin, Harry Partch, Conlon Nancarrow, Moondog, Luc Ferrari, Eliane Radigue, Thom Willems, Iannis Xenakis, Sonic Arts Union: Robert Ashley, Alvin Lucier, David Behrman, Gordon Mumma ...

Daniel_Caux0002

Complété par des illustrations, photographies , discographies complètes, repères bibliographiques...Cerise sur ce gâteau copieux mais digeste,  le livre est accompagné d'un CD proposant un hommage à Daniel Caux, «Daniel Caux de A à Z», une émission de l'Atelier de Création Radiophonique de France Culture, réalisée par Philippe Langlois, à partir de nombreuses archives INA et diffusée en octobre 2008.
Ce Livre/CD est une co-production France Culture, avec la participation de l'INA.

L'aventure de Daniel ne peut que continuer, il y a des suites a créer...